Gérez vos finances grâce aux conseils Overheads.

Gérez vos finances grâce aux conseils Overheads.

5 Conseils pour mieux gérer vos finances 

Si votre méthode pour gérer vos finances consiste à garder 0,5 € de côté pour chaque € que vous gagnez, cet article est fait pour vous. Et même si vous êtes un gestionnaire averti, vous trouverez ici quelques conseils pour y voir plus clair, et devenir un expert de l’optimisation financière. 

1. Bien choisir la forme de votre entreprise. 

Le choix de la forme de votre entreprise d’une part, et votre régime fiscal et social d’autre part, déterminent à quelle sauce vous allez être mangés. Et parce notre gastronomie, tout comme notre fiscalité n’ont pas d’égales à travers le monde, voici un guide rapide, nécessairement simplifié, pour vous aider à y voir plus clair. 

2. Comment éviter les mauvaises surprises fiscales ?

L’URSSAF se base sur vos revenus N-2 pour calculer le montant des cotisations dont vous êtes redevables. 

Lors du lancement de votre activité libérale, vos revenus n’étant pas connus, l’URSSAF va appliquer une base forfaitaires s'élevant à 7 819€ pour estimer les revenus de vos 2 premières années. Par conséquent, si votre activité a déjà atteint un niveau important sur les deux premières années, il faut donc être vigilant au rattrapage important qui aura lieu lors de la troisième année.   

Pour limiter ce rattrapage, vous pouvez demander à l’URSSAF de calculer vos cotisations sur la base de votre revenu estimé et non pas forfaitaire. Cette demande peut être faîte via votre espace en ligne. A titre d’exemple, pour un médecin conventionné secteur 1, la cotisation vieillesse de base s’élève à 621 € sur la base du forfait à 7819 €, elle passerait à 2 862 € si votre revenu atteignait 30 000€ en 3ème année. 

3. Piloter votre imposition.

La mise en place du prélèvement à la source (de l’impôt sur le revenu) en 2019 a permis de réduire la durée entre une recette et son imposition par le versement d’un acompte. Toutefois la déclaration des revenus réellement perçus continue à être effectuée l’année suivante. Ainsi, si vos revenus ont augmenté au cours de l’année 2020, une régularisation conséquente d’impôts pourrait intervenir en 2021 après déclaration de vos revenus 2020. 

 

C’est pour cette raison qu’il demeure essentiel pour une profession libérale d’anticiper dès l’année en cours les revenus d’activité prévisionnels pour estimer le montant d’impôt qui sera réellement dû. Grâce à l’application OVERHEADS, vous connaissez en temps réel la prévision d’impôts dont vous devrez vous acquitter. Fini les mauvaises surprises !  

 

Grâce à l’application, vous pourrez par exemple décider d’ajuster vos mensualités de prélèvements d’impôts à la hausse à la baisse pour payer vos impôts au plus juste. 

4. Optimiser vos impôts sans culpabiliser.

Payer plusieurs milliers d’euros impôts par an n’est pas une fatalité ! Et vouloir les réduire ne doit pas conduire à un sentiment de culpabilité. En effet, il n’est pas rare d’être montré du doigts par son entourage lorsque l’on explique avoir investi dans des opérations défiscalisantes.  

La défiscalisation s’opère avant tout dans un cadre légal et fiscal fixé par l’Etat afin d’orienter des flux monétaires vers le financement de diverses activités : associations, constructions de logements, investissements en outre-mer, cinéma, énergies renouvelables, etc.  

Ainsi, défiscaliser consiste avant toute chose à investir dans la grande majorité des cas dans une activité qui apporte une contribution positive à la société dans son ensemble. Vous pouvez par exemple contribuer à la construction de logements neufs à loyer encadré dans des zones en déficit d’habitation, vous pouvez contribuer au développement des énergies renouvelables ou encore investir dans une start-up pour encourager de jeunes entrepreneurs ! 

5. Optimiser c'est anticiper !

Lorsque vous découvrez un montant d’impôts à 5 chiffres dans le courant du mois de septembre (date de réception des avis d’impôts en général), il est déjà trop tard pour agir ! Car s’il existe une règle d’or pour réduire ses impôts, c’est bien celle de l’anticipation. La défiscalisation constitue par nature un processus long qui nécessite une bonne préparation permettant d’identifier vos enjeux et vos problématiques. Certaines lois de défiscalisation peuvent nécessiter plusieurs années avant de porter leur fruit comme par exemple dans le domaine immobilier.

gerer-vos-finances-grace-a-overheads.jpg

3 conseils pour des finances robustes.

1. Prévoir votre retraite.

Les professions libérales dépendent toutes de la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse des Professions Libérales (CNAVPL). Cette dernière fédère une dizaine de caisses de retraites, dénommées sections professionnelles.   

Par exemple, 19 professions (architectes, ostéopathes, diététiciens, etc) cotisent à la Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d’Assurance Vieillesse (CIPAV). Les médecins cotisent à la Caisse Autonome des Médecins de France (CARMF) et les vétérinaires à la Caisse Autonome de Retraite et de Prévoyance des Vétérinaires (CARPV). 

 

Peu importe sa caisse de rattachement, chaque professionnel libéral cotise de manière obligatoire à la fois au régime de retraite de base ainsi qu’au régime de retraite complémentaire. Malgré les cotisations versées tout au long de la carrière, les pensions versées au moment de la retraite sont très en deçà des revenus perçus tout au long de la carrière. 

 

En effet, les professionnels libéraux subissent une forte baisse de revenus à leur départ en retraite (jusqu’à 70% dans certains cas).  

Plus cette étape est préparée tôt plus l’effort financier à fournir mensuellement sera modéré. 

La Loi Pacte a instauré un nouveau dispositif d’épargne retraite complémentaire appelé Plan d’Epargne Retraite (PER), commercialisée depuis le 1er octobre 2020. Les versements sur les PER sont déductibles sous certaines conditions de l’impôt sur le revenu. Il est particulièrement intéressant lorsque l’on atteint des taux d’imposition d’au moins 30%. Par exemple, un avocat libéral imposé à un taux marginal de 30% qui verse 5 000 € sur son PER fera une économie d’impôt de 1 500 €. 

2. Protections sociale.

Parce que les cordonniers sont souvent les plus mal chaussés, de nombreux professionnels de la santé sont insuffisamment couverts pour protéger la leur. Contrairement aux salariés, dont l’employeur a l’obligation de leur proposer une mutuelle et de contribuer à hauteur de 50% des frais. Le professionnel libéral étant son propre patron, c’est à lui de prendre en charge sa mutuelle.  

Overheads conseille d’utiliser un comparateur de prix pour identifier les meilleures offres et surtout de faire jouer la concurrence entre 3 ou 4 mutuelles.  En général, les mutuelles sont évaluées sur 5 critères de couverture : soins courants, optique, dentaire, hospitalisation et aide auditive. Bien entendu les prix peuvent varier du simple ou décuple en fonction des niveaux de couverture demandées (entre 20 € et 200 € par mois pour un couple trentenaire avec un jeune enfant). 

 

3. Prévoyance

LA CIPAV évoquée ci-dessus gère également le régime obligatoire d’invalidité décès des libéraux dont la profession y est rattachée. Elle permet aux assurés de bénéficier d’une pension d’invalidité ou encore à son conjoint ou à ses enfants de bénéficier d’un capital décès ou d’une rente. 

Par exemple, en 2020 en cas d’invalidité permanente et définitive au moins égale à 66%, le professionnel libéral pourra percevoir une pension comprise entre 3 472 € et 26 300 € par an.  

En cas de décès, le capital décès versé sera compris entre 15 780 € et 78 900 € et la rente annuelle au conjoint et à chaque enfant de moins de 21 ans comprises entre 1 578 € et 7 890 € par an. 

Compte-tenu des montants évoqués ci-dessus, qui constitue une base souvent insuffisante Overheads conseille vivement de souscrire un contrat de prévoyance auprès d’un spécialiste.  

Cet article vous a permis d'y voir plus clair ? N’hésitez pas à le partager et à nous suivre sur nos réseaux sociaux ! 😊

Facebook - Instagram - Linkedin

Vous souhaitez lancer votre activité libérale mais vous ne savez pas comment vous y prendre ? Notre dernier article est fait pour vous !