Lancer votre activité en libéral grâce aux conseils d'Overheads.

Lancer votre activité en libéral grâce aux conseils d'Overheads.

4 Conseils pour lancer votre activité en libéral.

Créer votre entreprise libérale, c’est avant tout entreprendre. Parce que cette aventure peut se révéler stressante, mais qu’elle offre aussi une liberté d’action unique, voici quelques questions à vous poser avant de passer à l’action. 
Ces conseils ont pour objectif de vous aider à réduire la charge mentale liée à votre installation. Et de vous mettre en situation pour profiter un maximum du voyage ! Prêt(e) à embarquer ?  

1. Étudiez votre marché.

Après de longues études, s’installer en tant que professionnel libéral concrétise vos efforts et sacrifices personnels. Parce que les métiers libéraux sont des métiers de vocation et d'expertise, il ne faut pas pour autant en oublier que leur exercice revêt un caractère entrepreneurial. 

Créer une entreprise libérale n’est pas une garantie en soi de trouver une clientèle/patientèle, ni de dégager des revenus à la hauteur de vos attentes dès les premières années.

Une étude de marché simple vous permettra par exemple de connaître le nombre de clients/patients de la zone, le nombre de confrères installés. D’évaluer rapidement le potentiel de développement de votre activité. Et peut-être de choisir définitivement le lieu d’exercice de votre métier. 

Ces choix ne seront pas anodins. Et si effectuer une étude de marché est à la portée de tout un chacun, il peut être rassurant de vous faire accompagner par des professionnels expérimentés : votre expert-comptable, ou l’équipe OVERHEADS d’aide à la création d’entreprise. 

2. Établissez un prévisionnel financier

Le lancement d’une activité n'est pas une science exacte. Toutefois, nous vous recommandons vivement de réaliser un plan de financement, et un prévisionnel de votre activité. Ces documents financiers vous permettront :

  • De gagner en crédibilité auprès des organismes de financement (banques, subventions, …) si vous faites appel à eux pour financer votre installation (rachat d’une clientèle, rachats de parts d’un confrère, acquisition d’un local, achat de matériels techniques, etc). 
  • D’évaluer combien votre activité peut vous rapporter, en tenant compte des taxes, impôts et cotisations.
  • De gagner en sérénité au quotidien en vous donnant un référentiel pour vous projeter.

Vous pouvez vous lancer vous-même dans l’élaboration de ces prévisionnels financiers. Il existe de nombreux modèles de plans d’affaires disponibles sur internet. Notre recommandation : tournez-vous vers votre expert-comptable, ou vers notre équipe d’aide à la création d’entreprise : Ces professionnels financiers ont des réflexes qui vous feront gagner du temps. Ils garantiront que vos prévisions financières sont « bancables » vous permettront de passer sereinement l’épreuve des chiffres ! 

lancer-son-activité-libérale-avec-overheads-banque.jpg

3. Planifiez le financement de votre installation.

Apports personnels, prêts bancaires, ou encore subventions : vous avez à votre disposition un véritable arsenal pour financer le lancement de votre activité.

Encore faut-il utiliser chacun de ces moyens à bon escient et de manière optimale. L’objectif est simple : réduire autant que possible l’impact du coût de votre installation sur vos finances personnelles.

En matière d’aides et de subventions, différents dispositifs existent, et notamment (liste non exhaustive) : 

  • L’aide aux Créateurs et Repreneurs d’Entreprise (ACRE) octroyée par Pôle Emploi.  
  • Des aides liées à la zone d'implantation que vous choisirez telles que les Zones d’Aides à Finalité Régionale (ZAFR), les Zones de Revitalisation Rurale ou encore les Bassins Urbains à Redynamiser (BER).  
  • Des garanties* octroyées par BPI France pour faciliter vos emprunts liés à l’achat de matériels professionnels (jusqu’ 60% du montant emprunté) 

Questionnez votre expert-comptable ou l’équipe OVERHEADS d’aide à l’installation des professions libérales. Qui vous aidera à mobiliser vos ressources financières de manière optimale, et à étudier votre éligibilité aux financements et aides existants. 

*les banques demandent en général une garantie pour se prémunir contre les risques. Une garantie donnée par la BPI est un véritable atout pour votre projet.

4. Avez-vous songé au cumul salariat + entrepreneuriat ?

Pourquoi vouloir à tout prix vous lancer à 100% en statut libéral ?  

Un professionnel libéral peut légalement cumuler son activité avec un emploi salarié. Ce qui peut s’avérer être une excellente manière de sécuriser votre situation financière grâce à un salaire fixe récurrent.  

Au-delà de l’aspect purement financier ce choix vous permet :  

  • De développer votre réseau en vue d’une installation 100% libéral ultérieurement 
  • De réduire votre risque de souffrir de la fameuse « solitude du chef d’entreprise » 
  • De bénéficier de congés payés au prorata du temps salarié, et des différents avantages consentis par votre employeur (mutuelle, prévoyance, retraite complémentaire…) 

TL ; DR : En synthèse, étudiez votre marché, évaluez le coût de votre installation, et fixez-vous des objectifs à suivre. Pour chacun de ces sujets, faites-vous accompagner par des experts du secteur financier : votre expert-comptable, ou l’équipe OVERHEADS dédiée à l’assistance à la création d’entreprise libérale ! 

lancer-son-activité-libéral-avec-overheads.jpg

Notre Checklist en 6 étapes pour créer votre entreprise libérale 

Ça y est, vous y êtes : convaincu par votre étude de marché, rassuré par votre prévisionnel financier, accompagné par votre banquier. Fin prêt à vous lancer ! 
Une fois les planètes alignées, il reste une dernière étape avant de passer à l’action : accomplir l’ensemble des formalités nécessaires à la création de votre activité libérale. 
BNC, EIRL, RC Pro, URSSAF, Retraite complémentaire, CFE, CSG, … Pas de panique, OVERHEADS est là pour vous aider à y voir plus clair. 

1. Disposez-vous bien de la capacité d'exercer ?

Commençons par une évidence. Avocats, Architectes ou encore Médecins : bon nombre de professions libérales sont dites réglementées.  

Ce qui implique que vous déteniez un diplôme ou une certification qui vous permet d’exercer votre activité et donc de créer votre entreprise.  

2. Quel type d'entreprise choisir ?

Selon que vous prévoyez d’exercer votre activité seul ou accompagné, selon votre secteur d’activité et selon vos objectifs d’activité, vous faites face au choix cornélien de savoir quel type d’entreprise créer.  S’il n’existe pas de réponse absolue, voici quelques questions à vous poser pour prendre une décision éclairée. 

  • Exercerez-vous votre activité seul, ou avec des associés ? 
  • Combien de chiffre d’affaires prévoyez-vous pour les premières années ? 
  • Quel développement envisagez-vous ? 

Ce choix aura de nombreuses implications par la suite, et s’il n’est pas irrévocable, revenir dessus nécessitera de nouvelles formalités. Pour prendre une décision éclairée, sollicitez votre expert-comptable ou l’équipe d’aide à l’installation libérale OVERHEADS, qui se fera un plaisir de vous aiguiller au regard de votre situation particulière. 

3. Choisir votre régime fiscal & social.

Cette question est intimement liée à celle du choix de la forme de votre entreprise, mais mérite toutefois qu’on s’y attarde. 

La fiscalité française est faite de régimes et d’exceptions, simplifiés à l’extrême dans ce court résumé. 

Votre entreprise sera, de manière générale, soumise à quatre types d’impôts, taxes ou cotisations : 

  • Les cotisations sociales (retraite, prévoyance, santé), dont le mode de calcul dépendra du type d’entreprise que vous choisissez. Et dont le montant dépend de la rémunération que vous vous versez. 
  • La Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA), si vous générez plus de 35 000 € de CA hors taxes (44 000 € pour un avocat) 
  • La Contribution Economique Territoriale (CET), composée de la CFE et de la CVAE dont le calcul varie notamment en fonction du lieu d’exercice de votre activité. 
  • L’impôt sur le Revenu (par défaut en entreprise individuelle, ou l’impôt sur les sociétés selon les choix que vous aurez fait) : 
  • Sous le régime micro-BNC si vos recettes annuelles HT ne dépassent pas 72 500 € HT en 2020. Le calcul de votre bénéfice imposable est forfaitisé à 66% de votre chiffre d’affaires. Le montant de votre bénéfice doit être déclaré sur votre déclaration de revenus n°2042. 
  • Sous le régime de la déclaration contrôlée si votre chiffre d’affaires HT dépasse le plafond de 72 500€. Les revenus professionnels sont alors déclarés dans une 2042 C PRO en remplissant également la déclaration n° 2035 sur les bénéfices professionnels.

À l’instar du choix de la forme sociale de votre entreprise : sollicitez votre expert-comptable où l’équipe d’aide à l’installation libérale OVERHEADS pour gagner en sérénité ! 

4. Compte bancaire.

Sauf quelques exceptions, la loi vous oblige à ouvrir un compte dédié à votre entreprise. Et même si vous bénéficiez d’une exception, nous vous recommandons vivement de gérer vos finances professionnelles via un compte distinct. 

Si vous avez choisi un statut d'entrepreneur individuel, il peut s'agir d'un simple compte courant, à condition que vous le consacriez bien uniquement à votre activité libérale. Il peut toutefois se révéler utile de souscrire un compte pro, qui vous permettra notamment d'accepter des paiements par carte bancaire. 

Si vous avez choisi un statut de Société, vous devrez nécessairement ouvrir un « compte entreprise » auprès d’une banque.

Si vous avez une relation de longue date avec votre banquier, il semble évident que vous vous tournerez vers lui pour ouvrir le compte de votre activité libérale. Soyez toutefois vigilant, les conditions tarifaires peuvent varier significativement d'une banque à une autre. Et il peut être intéressant de donner à votre banquier de bonnes raisons de prendre soin de vous, en faisant travailler la concurrence ! 

Pour faciliter votre prise de décision, nous tenons à votre disposition un comparatif des différentes banques, et pourrons vous rediriger vers nos partenaires bancaires. 

5. Local Professionnel

La loi impose que votre activité libérale soit domiciliée. Vous pouvez choisir une domiciliation : 

  • Dans un local dédié (professionnel ou commercial) 
  • Dans un local à usage mixte 

Il est également possible d'exercer votre activité à votre domicile, avec autorisation de la mairie si vous résidez dans une ville de moins de 200 000 habitants. 

Globalement, vous devrez respecter 3 contraintes : 

  • Il s'agit de votre résidence principale 
  • Votre activité ne doit pas gêner l'immeuble 
  • Vous ne pouvez embaucher de salariés
  • lancer-son-activité-libérale-avec-overheads-checklist.jpg

6. Assurances.

La souscription à une Assurance Responsabilité Civile Professionnelle (RC Pro) est obligatoire notamment pour les professionnels de la santé (médecins, kiné, infirmières, orthophonistes, etc.), du droit (avocats, huissier, notaires, etc.), ou du bâtiment (architectes...), par exemple. 

La RC Pro vous protège en cas de fautes ou d’accidents professionnels pouvant engager votre responsabilité pénale. Pour les professionnels chez qui la souscription d'une RC Pro est facultative, nous vous recommandons vivement d'en mettre une en place malgré tout. 

Une assurance multirisques professionnels vous permettra de protéger votre activité des aléas (incendie, innovation, vol, etc.) 

Enfin, la souscription d’une assurance homme-clé peut se révéler utile pour vous prémunir du cas où vous seriez en incapacité d’exercer votre activité pour plusieurs mois. 

OVERHEADS vous recommande de choisir un assureur spécialisé dans votre secteur d’activité. Pour faire votre choix, vérifiez l’étendue des garanties couvertes ainsi que les garanties et franchises du contrat. Pour faciliter votre prise de décision, nous réalisons pour vous les demandes de devis auprès des assureurs pertinents au regard de votre activité. 

Cet article vous a permis d'y voir plus clair ? N’hésitez pas à le partager et à nous suivre sur nos réseaux sociaux ! 😊

Facebook - Instagram - Twitter - Linkedin

Vous vous demandez comment gérer efficacement votre patrimoine pour cette nouvelle année ? La réponse est dans notre dernier article ! 👍🏻